Les effets de la pénalisation sur la riposte au VIH

Elle ne contribue rien - Articles de synthèse

Ces ressources considèrent les effets de la pénalisation du VIH, affirmant que la pénalisation n’a pas d’effet positif sur la santé publique mais, qu'au contraire, elle risque de nuire aux stratégies de lutte contre le VIH et d'avoir un impact négatif sur les personnes vivant avec le VIH.

Les poursuites pénales liées au VIH et la santé publique : Analyse des recherches empiriques

RÉSUMÉ (en français, le texte intégral de l’étude est en anglais).

Objectifs : Examiner la littérature existante sur l’application du droit pénal au VIH et déterminer l’impact de ces lois sur les pratiques de la santé publique.

Méthodes : Les études disponibles sur ce sujet ont été recueillies et examinées.

Résultats La littérature existante abordait trois thèmes principaux : la sensibilisation des individus à l’application du droit pénal au VIH ; la perception de ces lois ; et leurs effets potentiels sur les pratiques sexuelles, la divulgation du VIH et l’accès aux soins de santé. Dans ces catégories, la littérature a démontré un niveau élevé de connaissances sur les lois pénales appliquées dans le domaine du VIH, mais une mauvaise compréhension de ces lois. En ce qui concerne les perceptions, dans l’ensemble, les recherches quantitatives ont identifié un soutien pour ces lois, alors que les recherches qualitatives indiquaient leur opposition à ces lois. Enfin, les conséquences sur les comportements de l’application du droit pénal au VIH semblent être complexes et non linéaires.

Conclusions Un examen de la littérature existante du point de vue de la santé publique mène à la conclusion que l’application du droit pénal au VIH nuit à la santé publique.

Déclaration d’Oslo sur la criminalisation du VIH

Souligne l’importance d’une approche cohérente et éclairée lors de l’évaluation d’une application du droit pénal liée à la non-divulgation, l’exposition et la transmission du VIH. Demande aux Ministres de la santé et de la justice ainsi qu’aux responsables politiques et législatifs et aux acteurs des systèmes judiciaires de s’assurer d’une réponse juste et proportionnée aux risques de transmission du VIH.

Dix raisons de s’opposer à la criminalisation de l’exposition au VIH ou de sa transmission

Avance dix raisons pour lesquelles la criminalisation de l’exposition au VIH ou de sa transmission est une politique publique injuste et inefficace. Affirme qu’il est improbable que cette approche contribue à prévenir de nouveaux cas d’infection ou à réduire la vulnérabilité des femmes au VIH. En fait la criminalisation pourrait même nuire aux femmes et entraîner des répercussions néfastes pour la santé publique et les droits humains.

10 raisons pour lesquelles la criminalisation de l’exposition ou la transmission du VIH cause un préjudice aux femmes

Fait valoir que l’application de la loi criminelle à l’exposition ou la transmission du VIH ne répond pas l’épidémie à de la violence du genre ou les profondes inégalités économiques, sociales et politiques à l’origine de la vulnérabilité disproportionnée des femmes et filles au VIH.

Verdict sur un virus – Santé publique, droits humains et droit pénal

Présente un condensé d’études de cas et de points de vue provenant des quatre coins du monde, ainsi que des ressources et des informations pour soutenir des actions de plaidoyer juridique et de mobilisation sociale.

La criminalisation de la transmission du VIH : une piètre politique de santé publique

Analyse la montée des poursuites pénales, traite du rôle du stigmate dans ces affaires et prend position contre la criminalisation.

Droit pénal, santé publique et transmission du VIH : Étude des politiques possibles

Propose un certain nombre de principes pour orienter la réflexion sur la question du droit pénal et du VIH/ SIDA et l’élaboration des lois et politiques y afférentes ; examine les possibilités offertes comme solution de substitution au droit péna et formule une série de recommandations pour une utilisation judicieuse des sanctions pénales et des mesures de santé publique coercitives

 

 

Messages contradictoires : comment les lois pénales sur la divulgation du VIH sapent les efforts de santé publique visant à contrôler la propagation du VIH

Démontre comment les lois sur la divulgation du VIH ignorent ou tiennent peu compte de l’efficacité des précautions universelles et des rapports sexuels à risques réduits, criminalisent des activités qui jouent un rôle central dans les efforts de réduction des méfaits et proposent, implicitement, une stratégie de prévention de la transmission du VIH fondée sur la divulgation plutôt que sur la réduction des risques et les rapports sexuels à risques réduits, sapant ainsi les efforts de la santé publique. Décrit comment les lois pénales relatives à la divulgation du VIH pourraient nuire aux efforts des responsables de la santé publique visant à réduire les attitudes stigmatisantes.

Prévention ou Pénalisation

Se penche sur l’aspect global de la criminalisation de la transmission du VIH et les impacts non souhaités de  la criminalisation. Page 33